//
Vous lisez...

Archéologie

Parler comme on taille des silex

Aucun des proches cousins de l’homme – chimpanzés, gorilles, orangs-outans, etc. – ne parle. Pourtant, la plupart ont à leur disposition certains des prérequis nécessaires au langage. Par exemple, leurs organes vocaux leur permettent des vocalisations simples : ils émettent des sons pour signifier leurs émotions ou signaler un danger. On a aussi observé que des chimpanzés peuvent apprendre la langue des signes, associant des gestes à des objets ou à des actions concrètes. Cette forme de symbolisme constitue une première étape vers le langage.

Cependant, aucun singe […]

(J’ai édité cet article de Thierry Chaminade, chercheur à l’institut de neurosciences de la Timone).

Lien vers l’article sur le site de La Recherche

Catégories