//
Vous lisez...

Archéologie

Neandertal, notre nouvel ancêtre

Le dossier spécial du magazine La Recherche « Neandertal, notre nouvel ancêtre » est paru (il est possible d’en feuilleter quelques pages ici).
Cela fait plusieurs mois que je travaille sur ce numéro.
Avec Luc Allemand, rédacteur en chef, nous avons conçu tous les deux le sommaire

  • J’ai rédigé un article de cinq pages sur l’analyse du génome de Néandertal.
  • J’ai conçu deux infographies (réalisées par le directeur artistique du mensuel, Vincent Saint-Farge Garnot)
  • J’ai interviewé Bruno Maureille cet été sur le site des Pradelles en Charente
  • J’ai édité la majorité des articles des chercheurs :
    • celui de Ludovic Orlando de l’homme de Denisova, nouvelle lignée humaine inconnue jusqu’ici, découvete en Sibérie
    • celui de Valéry Zeitoun qui montre que l’origine de l’homme moderne n’est pas réductible à une simple sortie d’Afrique, et que d’autres scénarios alternatifs sont possibles, en particulier si on prend en compte les fossiles découverts en Asie (co-édité avec Luc Allemand)  ;
    • celui de Jean-Guillaume Bordes et Bruno Maureille qui critiquent de manière argumentée la tendance à voir l’arrivée de l’homme moderne en Europe comme une conquête ou une grande migration, menant à la disparition de Néandertal ;
    • celui d’Olivier Dutour qui se demande si les hommes modernes et les néandertaliens utilisaient des projectiles pour tuer des proies à distance, en analysant les traces que ces activités physiques régulières ont pu laisser sur leurs squelettes ;
    • celui de Mietje Germonpré qui donne les arguments qui lui font penser que l’homme a domestiqué le loup très tôt dans la préhistoire, il y a plus de 30 000 ans ;
    • celui d’Anne Delagnes et William Rendu qui montre que l’homme de Néandertal a eu des stratégies de chasse très diverses au cours de la préhistoire, certaines entraînant une organisation complexe de son territoire, avec des sites spécialisées pour traiter les carcasses, etc. ;
    • celui d’Amanda Henry qui a analysé pour la première fois le tartre des dents de néandertaliens, démontrant qu’ils mangeaient probablement une grande variété de plantes ;
    • celui d’Harald Floss qui montre que les populations qui ont produit les premières œuvres d’art figuratif, sans doute des hommes modernes, avaient une culture unique qui n’existait pas auparavant et venait probablement d’une forme de spiritualité très particulière ;

 

Bien entendu, d’autres personnes ont grandement contribué à ce numéro, tout particulièrement Marie-Laure Théodule qui l’a entièrement coordonné, Maryvonne Marconville qui en a assuré la direction artistique et Emmanuelle Danoy qui a fait toute la recherche iconographique. Il y a également des pages de repères rédigés par d’autres journalistes, et des textes d’histoire des sciences choisis et présentés par des historiens.

Le commentaire d’Yves Coppens sur France Info :

Catégories